Journée d’étude internationale « Recherches francophones sur l’intersexuation : état des lieux » (2019)

J’ai eu le plaisir et l’honneur de participer au comité d’organisation de cette Journée d’études historique, le 24 septembre 2019, Amphithéâtre F. Furet, EHESS, 105 Bd Raspail, Paris.

Cette Journée était organisée par le RéFRI (Réseau Francophone de recherche sur l’intersexuation) avec le soutien du CERMES3, du GIS Genre, de l’INED, du LEGS, et de 2 laboratoires de Sciences Po : LIEPP et OSC.

Comité d’organisation : Loé Petit (Paris 8/Legs), Michal Raz (EHESS/cermes3), Éric Fassin (Paris 8/Legs), Mathieu Trachman (INED/Iris)

Retrouvez le programme ici :

Expertises et Interventions

Juin 2020 : Relecture d’expertise pour Défendre les droits des personnes intersexes, Flora Bolter, Anne-Lise Savart pour la Fondation Jean Jaurès

Janvier 2020 : Relecture d’expertise pour Nos sexes sont politiques : manuel illustré d’anatomie génitale, de Raphaëlle Morel d’Arleux pour le Planning Familial – Confédération Nationale MFPF

Santé LGBTI (2017)

Recherche portée par Johanna Dagorn et Arnaud Alessandrin pour l’association de la LCD (Lutte Contre les Discriminations) et financée par La DILCRAH (Direction Interministerielle De Lutte Contre le Racisme l’Antisémitisme et l’Homophobie).

Le 21 novembre 2017 j’ai participé à une vidéo dédiée à la santé des personnes intersexes en milieu scolaire : Santé LGBTI #4 – Loé Petit

« La série de Capsule Santé LGBTI est une commande de la recherche mené par par Johanna Dagorn et Arnaud Alessandrin pour l’association de la LCD (Lutte Contre les Discriminations). Ces capsules ont pour objectif de donner la paroles à des patient.e.s et des actrices/teurs du domaine de soins concerné. Pour cette 4ème vidéo Loé Petit nous parle de la santé des personnes intersexes. »

Revue de presse

26 juin 2020 : Mention dans Flora Bolter : « Ce n’est pas aux médecins de faire le corps des gens » (Têtu)

31 mai 2020 : Article : Corpos escandalosos: binariedade patriarcal contra as pessoas intersexo (Esquerda)

10 octobre 2019 : Interview par Hélène Molinari : Loi bioéthique et personnes intersexes : “On sent qu’on avance mais il ne faut pas lâcher la pression” (Les Inrockuptibles)

14 septembre 2019 : Interview par Florian Bardou Enfants intersexes : «Il est urgent de sortir du tout-pathologique» (Libération)

3 septembre 2019 : Interview par Cleo Lahitte : French bioethics bill will lead to the ‘mutilation’ of intersex children – claims (RFI)

11 avril 2019 : Mention dans Violences médicales, nos corps nos luttes, Roxanne Valin (Barbieturix)

20 mai 2018 : Interview par Timothée de Rauglaudre « Il y a une tendance à ne parler des intersexes que dans un registre émotionnel et victimaire » (Libération)

Une brève Histoire de l’intersexuation (2019)

J’ai eu le plaisir de participer ce jeudi 7 novembre 2019 à l’invitation du CIA-OII France, à un webinar en live intitulé « Une brève Histoire de l’intersexuation » avec Muriel Salle, Maîtresse de Conférences, Historienne à l’Université Lyon I, qui travaille sur l’émergence de l’intersexuation comme « problème » médical au XIXe siècle.

Vous pourrez trouver mes notes préparatoires ici. Elles sont partiellement reprises d’extraits de l’introduction de mon mémoire, avec des ajouts importants.

Retrouvez la vidéo du webinar ici.

De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes [Mémoire de M2 Genre] (2018)

Ma soutenance ayant eu lieu ce lundi 10 septembre 2018, et suite aux demandes, je mets en ligne mon mémoire, intitulé « De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes », réalisé sous la direction d’Eric Fassin.

Ce mémoire a reçu la mention Très Bien à la soutenance dont le jury était composé de Janik Bastien-Charlebois, Muriel Salle, et Eric Fassin.

Il reste imparfait, j’y ai encore trouvé à la relecture certaines coquilles, des erreurs et des fautes, des références manquantes qui l’auraient enrichi. Je le présente donc comme un travail intermédiaire, vers une thèse que j’espère plus aboutie. Je crois cependant qu’il a une valeur intrinsèque, essentiellement de par la participation des neuf personnes intersexes ayant bien voulu me parler de leurs vécus, et des quatorze personnes intersexes ayant répondu au questionnaire au ligne. Je leur dédie donc ce travail et espère qu’il servira, d’abord, à leur rendre la justice qu’elles méritent.

NB : Je tiens à avertir les lecteur/trices peu au fait du sujet, ou qui imagineraient que le format universitaire s’accompagnerait d’une quelconque édulcoration des récits, que ce mémoire comporte des propos, des termes, des faits rapportés, d’une très grande violence sexuelle, physique, et psychologique, sur des personnes mineures.

Mémoire « De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes »

Bonne lecture,

Loé Petit

Citer ce mémoire : PETIT Loé, "De l'objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes", Mémoire de master en sciences humaines et sociales (mention études sur le genre), sous la direction d'Eric Fassin, Saint-Denis, Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis, 2018, 119 p.