De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes [Mémoire de M2 Genre]

Ma soutenance ayant eu lieu ce lundi 10 septembre 2018, et suite aux demandes, je mets en ligne mon mémoire, intitulé “De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes”, réalisé sous la direction d’Eric Fassin.

Ce mémoire a reçu la mention Très Bien à la soutenance dont le jury était composé de Janik Bastien-Charlebois, Muriel Salle, et Eric Fassin.

Il reste imparfait, j’y ai encore trouvé à la relecture certaines coquilles, des erreurs et des fautes, des références manquantes qui l’auraient enrichi. Je le présente donc comme un travail intermédiaire, vers une thèse que j’espère plus aboutie. Je crois cependant qu’il a une valeur intrinsèque, essentiellement de par la participation des neuf personnes intersexes ayant bien voulu me parler de leurs vécus, et des quatorze personnes intersexes ayant répondu au questionnaire au ligne. Je leur dédie donc ce travail et espère qu’il servira, d’abord, à leur rendre la justice qu’elles méritent.

NB : Je tiens à avertir les lecteur/trices peu au fait du sujet, ou qui imagineraient que le format universitaire s’accompagnerait d’une quelconque édulcoration des récits, que ce mémoire comporte des propos, des termes, des faits rapportés, d’une très grande violence sexuelle, physique, et psychologique, sur des personnes mineures.

Mémoire “De l’objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes”

Bonne lecture,

Loé Petit

Citer ce mémoire : PETIT Loé, "De l'objet médical au sujet politique : récits de vies de personnes intersexes", Mémoire de master en sciences humaines et sociales (mention études sur le genre), sous la direction d'Eric Fassin, Saint-Denis, Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis, 2018, 119 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.